Chère Doncelloise, Cher Doncellois,

 

2020 restera une année hors norme, avec cette crise du Covid-19 qui est venue s'inviter tristement à nos tables avec l'arrivée du printemps.

Après l'hiver, nous aspirions toutes et tous à sortir, à nous rencontrer autour d'un verre, à revivre normalement comme chaque année et retrouver les plaisirs dédiés à chaque saison.

 Ce virus nous en a privé, le printemps et l'été plus que probablement, resteront à jamais particuliers.

J'espère que nos concitoyens ont été épargné par cette crise et je leur adresse toutes mes pensées les plus douces.  A celles et ceux qui auraient été concernés par la maladie ou la perte d'un proche, d'un parent ou d'un ami, je leur souhaite bon courage.

 Mais cette crise nous a permis de connaître avec humilité nos limites. Elle nous fait prendre conscience que nous ne sommes que des êtres humains et non des machines.

Elle vous a sûrement aussi fait réfléchir à notre mode de vie, parfois un peu exagéré en terme de mode de consommation. Remercions les commerces locaux qui ont continué à nous approvisionner et gardons l'habitude de les fréquenter régulièrement.

 Mais, elle a également rapproché les membres d’une même famille et resserrer les liens importants qui les unissent, tout en pensant au manque dû à l’absence des autres.

Nous nous sommes rendus compte de l'importance d'un droit fondamental, dont nous jouissions d'une manière insouciante et que nous avons perdu : notre liberté ! Mais nous avons fait ces concessions dans un seul et unique but : Sauvez des vies. Je ne peux que vous en remercier.

 Comment ne pas avoir une pensée pour tous ceux qui ont travaillé au quotidien durant la crise, au personnel soignant, aux médecins, aux urgentistes, aux infirmier(e)s, ainsi qu'à tous ceux qui ont continuer à travailler dans les autres secteurs. Mais surtout à ceux qui n'ont pas pu travailler. Je tiens à leur apporter notre plus grand soutien moral.

 Nous allons encore devoir faire des efforts et ne pas relâcher notre vigilance.

Au nom du Collège Communal, je vous souhaite à toutes et tous un retour rapide à une vie normale à Donceel.

 

A très bientôt.

                                                                                                               Votre Bourgmestre, 

                                                  Philippe Mordant